PERRIER 1L Agrandir l'image

PERRIER 1L

Nouveau

errier est une eau minérale gazeuse française issue de la source des Bouillens nommée depuis 1903 source Perrier.

Sa source se situe à Vergèze dans le Gard à 15 kilomètres de Nîmes.

Perrier faisait partie du Groupe Perrier Vittel SA devenu Nestlé Waters France après le rachat de l'entreprise par Nestlé en 1992. Le groupe comprend actuellement aussi VittelQuézacSan Pellegrino et Contrex

Plus de détails

78 Produits

2,50 €

Il y a cent vingt millions d'années, l'eau de pluie s'infiltrait lentement sous terre alors que le gaz d'origine volcanique remontait à la surface. L'eau et le gaz se sont rencontrés et se sont frayé un chemin au gré des fissures ouvertes dans les roches calcaires. La présence de failles perméables a permis à l'eau de poursuivre son ascension et de jaillir en surface avec un aspect bouillonnant lié au dégagement de dioxyde de carbone. D'où l'origine du nom du lieu-dit de la source Perrierles Bouillens à Vergèze dans le Gard1.

La légende de l'entreprise veut que dans l'Antiquité, le chef carthaginois Hannibal se serait désaltéré dans la source avant d'aller essayer de conquérir Rome et que des soldats de Jules César auraient reçu en récompense cette source édifiant un bassin de pierre qui préfigure l'établissement thermal du domaine des Bouillens2.

En 1769, le domaine des Bouillens devient la propriété de la famille Granier. Alphonse Granier est le premier à s'intéresser aux vertus curatives de la source en 1841, créant l’Établissement Thermal de Vergèze, nom donné à la source. L'exploitation commerciale (avant l’eau était gratuite) de la source des Bouillens est autorisée par décret, le 23 juin 1863 par Napoléon III qui reconnaît l'eau de source comme eau minérale naturelle. Grâce à de nombreux scientifiques qui mettent en évidence les vertus du thermalisme, le domaine voit arriver les premiers curistes. En 1869, un incendie ravage les installations de Vergèze. Malgré les tentatives d'Alphonse Granier pour réhabiliter le site, la société accuse de lourdes pertes, elle est mise en faillite et cesse toute activité en 1884. En 1888, Louis Rouvière, propriétaire cultivateur et négociant à Vergèze, rachète le domaine des Bouillens. Six ans plus tard, il accorde le bail de la Source, assorti d'une promesse de vente à un médecin de NîmesLouis-Eugène Perrier, qui dirige alors la station thermale d’Euzet-les-Bains et qui découvre à l'eau des Bouillens de mystérieuses vertus thérapeutiques. En 1898, Louis Perrier rachète la source et transforme l’Établissement Thermal de Vergèze en Société des Eaux Minérales, Boissons et Produits Hygiéniques de Vergèze3.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...